Sina, 18 ans

« Un bras est plus fort que l'autre. Pas de points faibles sans points forts. »

Chacun a quelque chose qu'il ou qu'elle ne peut pas particulièrement bien faire. Chacun et chacune a, à sa manière, une restriction. Chez moi c'est le bras gauche. Pourquoi devrais-je à cause de cela faire les choses moins bien que les autres ?

On ne remarque mon handicap que lorsque je lève les bras au-dessus de ma tête. Je ne peux pas étirer mon bras gauche aussi bien que le bras droit. C'est une parésie du plexus, une paralysie brachiale du bras qui s'est produite lors de ma naissance.

« Je ne veux pas cacher mon handicap. »

De vivre avec ça n'est pas vraiment difficile. Mon handicap est devenu une partie de ce que je suis, et je suis heureuse telle que je suis. Ce qui me pousse hors de mes limites ? D'un côté tout ce qui est très lourd ou bien saisir quelque chose qui se trouve au-dessus de ma tête, par exemple sur une étagère haut placée. Dans ce cas je prends une chaise et arrive ainsi à m'aider moi-même. D'un autre côté ce qui me met davantage à l'épreuve ce sont les gens qui s'opposent à moi et à mes décisions,qui ont des préjugés et qui me disent « Tu ne peux pas faire ça. », « C'est pas bon pour toi car tu as un handicap. » ou pire « Nous ne voulons pas de toi car tu as un handicap. »

Les personnes qui ont un handicap sont tout aussi capables de travailler. Cela dépend bien sûr du travail, de la fonction et de l'environnement. Les personnes avec un handicap ont avant tout besoin d'avoir la chance de pouvoir exprimer ce qu'elles peuvent et surtout veulent faire. 

Que l'on me donne cette chance fut très difficile. Cela s'est révélé lors de mes recherches d'une place d'apprentissage. Je l'ai obtenue après m'y être prise à plusieurs fois. Je fais auprès de la pharmacie Burgfelder à Bâle un apprentissage d'assistante en pharmacie, ceci après avoir fait un stage, montré que je remplissais les attentes et, ce qui est aussi important après avoir pu exprimer ce que je voulais. 

« J'aime beaucoup mon travail. »

Encore maintenant le fait d'avoir obtenu une place d'apprentissage me rend heureuse. J'espère de tout cœur avoir encore la chance dans ma vie de rencontrer des gens qui croient en moi. Mon souhait est aussi de rester en bonne santé, d'avoir une super famille, de bons amis, un travail intéressant et que tout se passe bien. Je suis souvent, ou à vrais dire presque toujours heureuse. Je suis très reconnaissante lorsque je peux passer des moments au sein de ma famille. Et puis j'adore être avec des enfants. 

Chaque être humains a quelque chose qu'il ou qu'elle peut spécialement bien faire, des points forts et des points faibles. Je veux atteindre et rendre attentifs le plus d'employeurs possibles, pour qu'ils donnent une chance aux personnes avec un handicap. On me fait très souvent des compliments à propos de ma gentillesse, de mon comportement social, de ma capacité au dessus de la moyenne à travailler en équipe- certainement davantage que d'autres personnes avec 2 bras forts.

« Je suis très reconnaissante aux personnes qui me font confiance. »