Damian, 27 ans

« Oui, je viens de la Mongolie. Je donne justement un cours sur ce pays. »


Cela me dérange que l'on parle encore de mongolisme. Je pense que les gens ne connaissent pas l'origine de ce mot. Si quelqu'un dit « C'est un mongol. » Je réponds : « Oui je viens de la Mongolie et je donne justement un cours sur ce pays. »  Mongol est un mot blessant que je n'aime pas entendre. Cela me met en colère. Par contre ce que je préfère et que je répète encore et encore c'est : « Oh excusez-moi. » Voilà mon expression favorite. 

« Je suis juste un peu lent. »

Je suis un expert dans tout ce qui touche à la nature. Là je me sens apaisé. Mon point fort c'est aussi la méditation. C'est ce que représente ma silhouette : trouver la paix intérieure et être en contact avec la spiritualité. Je crois en la force Divine. Dans mes rêves j'entends parfois la voix de Dieu.

Je m'intéresse à beaucoup de choses. C'est parfois un peu mon handicap. Il ne s'agit pas d'avoir ou non le syndrome de Down. Nous sommes des personnes. Je suis simplement un être humain comme tous les autres. Par exemple j'ai pu voyager dans le monde entier avec mon groupe de théâtre. Cette expérience  restera toujours dans mon souvenir car elle m'a fait un bien énorme.

« En fait rien ne peut m'énerver. »

Ce qui est particulier c'est que parfois je suis très lent. C'est une difficulté importante mais je vis avec. Je dois gérer mon quotidien d'une façon différente. J'ai besoin d'une structure. Si quelqu'un change une chose à l'emploi du temps de la journée alors on le remarque à ma réaction. Si l'on me dit « allons-y maintenant. » cela me stresse et il m'arrive de jurer. Je le fais intentionnellement mais je ne le pense pas vraiment. En fait cela ne m'énerve pas du tout. Je l'avoue honnêtement je suis accro au sucre. J'ai commencé à manger du chocolat et à avaler des boissons énergétiques sans arrêt. C'est arrivé comme ça.  

« J'ai une faiblesse  de bureau. »

Je suis capable de faire beaucoup de choses à part tout ce qui concerne les finances. Je ne suis pas très doué en calculs. J'en suis incapable. On peut dire que je souffre ‹ d'une faiblesse de bureau . Malgré tout jusqu'à maintenant je n'ai jamais ressenti de handicap. Personne n'aime montrer ses faiblesses. Je veux dire, quelqu'un qui n'a pas le syndrome de Down, ne dirait pas par exemple : « Je souffre de migraine. C'est mon handicap. » ou « J'ai des problèmes de vue. » C'est une chose qui ne se dit pas. En jouant du théâtre alors que je devais dire quel était mon handicap, j'ai répondu : « Je suis simplement un peu lent. » 

« En fait je suis toujours heureux. »

Aujourd'hui, je peux dire que j'ai une belle vie. Demain c'est demain, et ce qui est arrivé hier appartient au passé. Je vis simplement dans l'ici et le maintenant. Oui je suis toujours heureux. J'ai toujours rêvé de pouvoir aider les autres, mais jusqu'à maintenant cela n'a pas été possible. J'en aurais la force, je pourrais le faire, mais ça ne va pas. Je ne suis pas encore prêt. J'espère que cela va bientôt changer. Mon but est qu'il y ait davantage d'intégration. Que les institutions pour les handicapés ferment leurs portes et que les gens atteints du syndrome de Down fassent davantage partie de la société. Je trouve qu'il n'existe pas de personnes fragiles. Il y a juste des êtres humains qui sont bien à leur façon, tels qu'ils sont. C'est comme ça.